• Home  / 
  • Risques sanitaires
  •  /  Disfonctionnements hépatiques sévères liés à l’exposition à de très faibles doses de glyphosate.

Disfonctionnements hépatiques sévères liés à l’exposition à de très faibles doses de glyphosate.

Etude de la toxicité hépathique d’un herbicide commercial à base de glyphosate sur le rat.

 

Glyphosate et disfonctionnements hépatiques

 

Une équipe franco-italienne a évaluer sur 2 ans la toxicité hépathique dun herbicides commercial à base de glyphosate (Multiomics reveal non-alcoholic fatty liver disease in rats following chronic exposure to an ultra-low dose of Roundup herbicide).

Cette étude a été menée chez des rats ayant reçu une dose journalière de Roundup administré dans leur eau de boisson à une concentration de 0,1 ppb (partie par milliard): correspondant à 0,05.10-6 g/L de glyphosate; soit à une dose journalière de 4x10 −12g/kg de poids de corps par jour.

Du glyphosate quotidiennement pendant 2 ans, dans l’eau de boisson, à une dose inférieure de 50% à la concentration admissible dans l'Union européenne.

Du glyphosate quotidiennement pendant 2 ans, dans l’eau de boisson, à une dose inférieure de 50% à la concentration admissible dans l’Union européenne.

Cette concentration d’exposition est inférieure à la concentration admissible de glyphosate dans l’eau de boisson, dans l’Union européenne (0,1.10-6g/L) et aux États-Unis (700. 10-6g/L).

L’étude sest basée sur l’analyse quantitative des protéines exprimées et des métabolites du foie.

Au bout de 2 ans, les résultats à l’exposition au glyphosate dans l’eau de boisson, sont les suivants:

1. Augmentation des triglycérides du sérum sanguin.

2. Sur 1906 protéinesdétectées dans le foie, 214 avaient une expression significativement perturbée. Ces protéinessont impliquées dans le métabolisme des acides gras et des acides aminés.

L’effet des perturbations dans l’expression de ces protéines a montré:

  • une prolifération des péroxysomes.

  • une accumulation de matériel lipidique au sein du cytoplasme des hépatocytes (stéatose hépathique).

  • une mort prématurée et anormale des cellules hépathiques (nécrose).

3. Sur 673 métabolites détectés dans le foie, 55 étaient altérés, conduisant à:

  • un stress oxydatif.

  • des conditions lipotoxiques (accumulation dacides gras en dehors des tissus adipeux), puis à des disfonctionnement et à la mort cellulaire (apoptose).

 

Pour résumer:

Dans l’ensemble, les perturbations des niveaux de composes organiques intermédiaires du foie et des protéines synthétisées dans cet organe ont montré un recoupement avec les marqueurs biologiques de la stéatose hépatique et sa progression vers la stéato-hépatite voire la cirrhose. Cela confirme qu’une exposition chronique à faible dose (2 fois moins que les doses admissibles dans l’Union Européenne) aux herbicides à base de glyphosate, a des effets non ciblés sur le métabolisme des mammifères et provoquent des effets toxiques, particulièrement en ce qui concerne la structure et la fonction hépatique.

Pour aller plus loin sur le même sujet:

  1. Il est toujours bon de booster son système immunitaire, d’autant plus si on soupçonne d’avoir été exposé au glyphosate.
  2. Détoxifier son foie: le filtre de l’organisme: pourquoi, comment.
  3. Comment éliminer une source de contamination majeure: filtrer son eau du robinet.
  4. Alternatives au glyphosate pour le potager: Les toiles de paillage.
  5. Alternatives au glyphosate pour le désherbage: les brûleurs thermiques.

Leave a comment: