• Home  / 
  • Risques sanitaires
  •  /  Du glyphosate détecté dans les 5 jus d’orange les plus connus aux USA, Quid de la France?

Du glyphosate détecté dans les 5 jus d’orange les plus connus aux USA, Quid de la France?

le jus d'orange est contaminé par le glyphosate

Le jus d’orange est le jus de fruit le plus consommé en Occident et les oranges arrivent au deuxième rang des fruits les plus consommés, juste derrière les pommes. Une personne moyenne en consomme plus de 10 litres de jus d’orange et 13 kg d’oranges chaque année. « Le  » Jus d’orange pur à 100 %  » est une formule couramment utilisée par les nombreuses marques de jus d’orange pour rassurer les consommateurs lorsqu’ils le servent quotidiennement à leur famille.

Cependant, l’association américaine «Moms Across America» a fait testé les 5 principales marques de jus d’orange, pour le glyphosate, et son principal résidus de dégradation l’AMPA. Les échantillons en double provenaient de grandes surfaces américaines et ont été envoyés pour analyse au laboratoire accrédité et indépendant HEALTH RESEARCH INSTITUTE LABORATORIES.

Et les résultats sont alarmants,tous les jus d’orange se sont révélés être positif au glyphosate.

Pour rappel, le glyphosate est le principe actif des desherbants les plus largement utilises au monde,dont le tristement célèbre Roundup de Mosanto. Et ces desherbants sont massivement utilises dans les plantations d’agrumes, se retrouvant dans les sols, les poussières, les eaux de ruissellement et maintenant c’est prouvé, à l’intérieur des fruits.

jus d'orange contaminé au glyphosate - tableau

Le rapport complet peut être consulté ici. La méthodologie de test a été « détection du Glyphosate et de l’AMPA par la méthode UPLC-MS/MS ».
Le laboratoire du «HEALTH RESEARCH INSTITUTE» subit régulièrement des essais d’aptitude de ses méthodes par des tiers indépendants. Le laboratoire est également certifié en vertu de la Clinical Laboratory Improvement Amendments Act de 1988 (CLIA-88) pour effectuer des essais cliniques de grande complexité.

Deux échantillons de chacune des marques ont été testés pour le glyphosate et son principal résidu de dégradation: l’AMPA. Les résultats positifs allaient de 4,33 ppb (parties par milliard, equivalent a nano gramme par ml) à 26,05 ppb, ce qui est alarmant. Les partisans de l’agriculture chimique et de Mosanto, prétendent que ces niveaux sont trop faibles pour causer des dommages et sont nettement inférieurs au niveau de glyphosate autorisé par La United States Environmental Protection Agency (EPA ), qui est de 30 ppm (parties par millions) sur les agrumes.

Mais au vu des données des dernières recherches scientifiques ces remarques ne sont pas pertinentes. En effet, il a été ont montré que seulement 0,1 ppm (100 ppb) de glyphosate suffit à détruire les bactéries intestinales bénéfiques (lien), affaiblissant ainsi le système immunitaire, et pouvant entraîner une grande variété de problèmes de santé (autisme, intolerance au gluten, maladie de Crohn…).

Si l’on considère le régime alimentaire d’un occidental moyen à haute teneur en blé, sucre, farine d’avoine, soja et maïs, un enfant peut facilement dépasser les 100 ppb de glyphosate quotidien si un verre de jus d’orange à 26 ppb de glyphosate est ajouté à sa ration alimentaire journalière.

Sachant:

  1. Qu’il a été démontré qu’1 ppb de glyphosate est suffisant pour stimuler la croissance des cellules cancéreuses du sein chez l’humain (1 ppb de glyphosate équivaut à 1 goutte versee dans l’eau de 22 piscines olympiques additionnées).
  2. Que le glyphosate s’accumule dans la moelle osseuse (lien).

toute quantité ingérée est inacceptable.

À la lecture des résultats du laboratoire, la fondatrice de «Moms Across America» a déclaré:

« La découverte de résidus de glyphosate et de son principal résidu dans le jus d’orange est inacceptable, d’autant plus qu’une branche de l’Organisation mondiale de la santé a désigné le glyphosate comme un cancérigène probable (lien), au printemps 2015. La United States Environmental Protection Agency (EPA ) a eu amplement le temps de révoquer la licence de ce produit chimique et de restreindre son utilisation dans nos cultures. Comme le confirme l’American Academy of Pediatrics, nos enfants – qui boivent fréquemment du jus d’orange au petit-déjeuner, sont particulièrement vulnérables aux pesticides et des mesures doivent être prises immédiatement pour les protéger (lien)« .

 

Notre partenaire BODY BLAST, cure détox:

cure détox

 

Ne ratez pas:

 

Pour aller plus loin sur le même sujet:

  1. Il est toujours bon de booster son système immunitaire, d’autant plus si on soupçonne d’avoir été exposé au glyphosate.
  2. Détoxifier son foie: le filtre de l’organisme: pourquoi, comment.
  3. Comment éliminer une source de contamination majeure: filtrer son eau du robinet.
  4. Alternatives au glyphosate pour le potager: Les toiles de paillage.
  5. Alternatives au glyphosate pour le désherbage: les brûleurs thermiques.