• Home  / 
  • Risques sanitaires
  •  /  Incidence du glyphosate sur lʹapparition et le développement du cancer du sein.

Incidence du glyphosate sur lʹapparition et le développement du cancer du sein.

Glyphosate et cancer du sein.

 

Glyphosate et cancer du sein

 

Une équipe de chercheurs thaïlandais a étudié les effets du glyphosate seul, sur l’activité des récepteurs à œstrogènes des cellules humaines in vitro (Glyphosate induces human breast cancer cells growth via estrogen receptors).

.

Il a été démontré que le glyphosate (même à de très faibles concentrations de 10−12 à 10−6 M ) a des effets prolifératifs sur les cellules cancéreuses hormono dependantes T47D, via une sur-activation de 5 à 13 fois de la réponse œstrogénique normale.

Ceci indique que le glyphosate, même présent à une faible concentration dans l’environnement, a une action œstrogénique.

Les herbicides à base de glyphosate sont largement utilisés pour la culture du soja, et les résultats de létude ont également révélés un effet œstrogénique additif entre le glyphosate et la génistéine, un phytoestrogène présent dans le soja.

Génistéine

Génistéine


Pour le cancer du sein chez l’humain, le glyphosate induit la croissance des cellules
cancéreuses par l’intermédiaire des récepteurs à œstrogènes.

La seule étude sur l’exposition à long terme au glyphosate chez l’animal, a conduit à des rats atteints de tumeurs mammaires et dont la durée de vie a été largement raccourcie (Glyphosate induces human breast cancer cells growth via estrogen receptors Food and Chemical Toxicology Volume 59, September 2013, Pages 129-136).

Une autre étude scientifique franco-italienne, a mesuré l’impact à long terme de l’exposition de rats au glyphosate. Pendant deux ans, deux cents rats ont été nourris de maïs traité au Roundup (herbicide à base de glyphosate) et du Roundup a été ajouté à leur eau de boisson à une concentration de 0,1 ppb (parties par milliard) – l’équivalent en concentration d’une goutte de Roundup dans dix piscines olympiques pleines.

Exposition de rats au glyphosate.

Avant la fin des deux années 50% des rats mâles étaient morts de problèmes hépathiques ou rénaux, et 70% des rats femelles étaient mortes suite à des tumeurs mammaires hormono dépendants (avec jusqu’à 3 cancers par individu).

Pour résumer:

Les résultats de cette étude démontrent les effets pathologiques à long terme des OGM traités au Roundup.

Ces résultats montrent également que la conclusion de létude financée par Monsanto en 2003 (Results of a 13 week safety assurance study with rats fed grain from glyphosate tolerant corn), selon laquelle les indications de toxicité à 90 jours n’étant pas « biologiquement significatives », n’est pas justifiable.

 

 

Pour aller plus loin sur le même sujet:

  1. Il est toujours bon de booster son système immunitaire, d’autant plus si on soupçonne d’avoir été exposé au glyphosate.
  2. Détoxifier son foie: le filtre de l’organisme: pourquoi, comment.
  3. Comment éliminer une source de contamination majeure: filtrer son eau du robinet.
  4. Alternatives au glyphosate pour le potager: Les toiles de paillage.
  5. Alternatives au glyphosate pour le désherbage: les brûleurs thermiques.
1comment

Leave a comment: