Exposition au glyphosate et intolérance au gluten.

 

 

 

Les pathologies associées à l̛intolérance au gluten, sont identiques à celles de la contamination au glyphosate.

Glyphosate et l’intolérance au gluten

La maladie cœliaque est une affection complexe et multifactorielle, associée à l’intolérance au gluten et à un risque accru de maladie thyroïdienne, de cancer et de néphropathie, ainsi qu’à un risque accru d’infertilité et de malformations congénitales chez les enfants nés de mères cœliaques. Bien que le diagnostic principal soit celui des Anticorps anti-transglutaminase tissulaire, la maladie cœliaque est associée à un spectre d’autres pathologies telles que des carences en fer, vitamine D3, molybdène, sélénium et cobalamine, une prolifération d’agents pathogènes dans l’intestin au détriment de la flore intestinale bénéfique, une altération des signaux sérotoninergiques et une synthèse accrue des métabolites toxiques comme le p-Crésol et l’acide indole 3-acétique.

Lˊaugmentation de lˊintolerance au gluten pourrait être liée à la contamination de notre alimentation par le glyphosate et ses résidus.

Lˊaugmentation de lˊintolerance au gluten pourrait être liée à la contamination de notre alimentation par le glyphosate et ses résidus.

En 2013, une équipe interdisciplinaire américaine a montré comment toutes les caractéristiques de la maladie cœliaque et de lintolérance au gluten peuvent être expliquées par les propriétés connues du glyphosate (Glyphosate, pathways to modern diseases II: Celiac sprue and gluten intolerance).

  1. Perturbation de la voie métabolique aboutissant à la biosynthèse de certains acides aminés aromatiques (Voie de l’acide shikimique).
  2. Modification de l’équilibre entre les agents pathogènes et la flore bénéfique de l’intestin.
  3. Chélation du molybdène, du sélénium, du fer et du soufre.
  4. Inhibition des enzymes du cytochrome P450 qui jouent un rôle clé dans les processus de détoxification de l’intestin.

 

Le glyphosate est utilisé fréquemment en traitement de pré-récolte appelé «dessiccation». En perturbant la croissance de tous les organes aériens des cultures, il permet un dessèchement rapide, une accélération de leur maturation et une récolte anticipée.

Le glyphosate est utilisé fréquemment en traitement de pré-récolte appelé «dessiccation». En perturbant la croissance de tous les organes aériens des cultures, il permet un dessèchement rapide, une accélération de leur maturation et une récolte anticipée.

Pour résumer:

Cette étude pose l’hypothèse que le glyphosate (l’ingrédient actif de l’herbicide Roundup®) soit le principal facteur causal de cette épidémie d’intolérance au gluten que connaissent l’Amérique du nord et l’Europe.

En effet, la dessiccation et/ou de la maturation par pulvérisation de glyphosate juste avant récolte, pourraient expliquer comment le glyphosate et ses résidus peuvent contaminer notre alimentation.

Pour aller plus loin sur le même sujet:

  1. Il est toujours bon de booster son système immunitaire, d’autant plus si on soupçonne d’avoir été exposé au glyphosate.
  2. Détoxifier son foie: le filtre de l’organisme: pourquoi, comment.
  3. Comment éliminer une source de contamination majeure: filtrer son eau du robinet.
  4. Alternatives au glyphosate pour le potager: Les toiles de paillage.
  5. Alternatives au glyphosate pour le désherbage: les brûleurs thermiques.

Leave a comment: