Neurotoxicité du glyphosate et maladie de Parkinson.

 

L'exposition aiguë et chronique au glyphosate pouvait causer le parkinsonisme, un état semblable à la maladie de Parkinson.

 

Neurotoxicité du glyphosate et maladie de Parkinson

 

Il avait été rapporté en 2001 et 2011 par l’équipedu docteur Barbosa (Brésil), puis l’équipe du docteur Wang (Chine), que l’exposition aiguë et chronique au glyphosate pouvait causer le parkinsonisme, un état semblable à la maladie de Parkinson.

En 2001, l’équipe brésilienne a rapporté le cas d’un homme de 54 ans qui s’était aspergé accidentellement d’herbicide à base de glyphosate, et un mois plus tard, il développait les symptômes de la maladie de Parkinson. Un an plus tard, le patient présentait un lent tremblement au repos de la main gauche et du bras, accompagné d’une altération de la mémoire à court terme.

En 2011, l’équipe chinoise a signalé un cas de parkinsonisme à la suite d’une exposition chronique au glyphosate chez une femme de 44 ans, auparavant en bonne santé, qui a travaillé pendant trois ans dans une usine chimique de production de glyphosate. La neurotoxicité du glyphosate était associée à la rigidité, à la lenteur et aux tremblements au repos dans les quatre membres, sans altération de la mémoire à court terme.

L'herbicide à base de glyphosate Roundup induit une neurotoxicité dans l'hippocampe immature de jeunes rats.

L’herbicide à base de glyphosate Roundup induit une neurotoxicité dans l’hippocampe immature de jeunes rats.

Dans ce contexte, en 2014, une équipe de scientifiques brésiliens a publié en 2014 une étude sur les mécanismes sous-jacents à la neurotoxicité induite par l’herbicide à base de glyphosate Roundup dans l’hippocampe immature de jeunes rats (Mechanisms underlying the neurotoxicity induced by glyphosate-based herbicide in immature rat hippocampus: Involvement of glutamate excitotoxicity).

Ils ont travaillés sur les conséquences de l’exposition maternelle au glyphosate-Roundup® pendant la gestation et l’allaitement, correspondant a une dose de 72 mg de glyphosate / kg de poids corporel / jour.

Les rates pleines ont été exposées à 1 % de Roundup® (correspondant à 0,36 % de glyphosate) dans l’eau potable à partir du 5e jour de gestation et continuellement jusqu’au 15 eme jour de lactation. Les embryons puis fœtus de rats ont été exposés a l’herbicide qui traverse la barrière placentaire pendant la période gestationnelle et/ou qui est administré par la mère par le lait maternel pendant la période d’allaitement.

Le glutamate est le neurotransmetteur excitateur principal du système nerveux central des mammifères

Le glutamate est le neurotransmetteur excitateur principal du système nerveux central des mammifères

Dans des conditions normales, après excitation neuronale, la concentration du glutamate dans la fente synaptique décroît en quelques millisecondes. Par contre, en présence de glyphosate, il y a une dérégulation des recepteurs membranaires NMDA qui provoque une entrée massive d’ions calcium dans le neurone. Le Ca++ activant à son tour une cascade de réactions enzymatiques qui vont causer un stress oxydatif, la création de radicaux libres et un dysfonctionnement mitochondrial .

Cela va entraîner des dommages oxydatifs aux structures cellulaires (cytosquelette, membrane cellulaire, ADN), et finir par entraîner la mort du neurone. De plus, une augmentation de l’afflux intracellulaire de calcium augmente la libération de glutamate dans l’espace synaptique et va donc propager les dommages aux cellules neurales voisines.

Pour résumer:

Les résultats montrent que le glyphosate peut affecter les cellules neuronales entraînant une neurotoxicité (excitotoxicité glutamatergique), des dommages oxydatifs, la mort des cellules neuronales et des conditions neurodégénératives identiques a celles de la maladie de Parkinson.

Pour aller plus loin sur le même sujet:

  1. Il est toujours bon de booster son système immunitaire, d’autant plus si on soupçonne d’avoir été exposé au glyphosate.
  2. Détoxifier son foie: le filtre de l’organisme: pourquoi, comment.
  3. Comment éliminer une source de contamination majeure: filtrer son eau du robinet.
  4. Alternatives au glyphosate pour le potager: Les toiles de paillage.
  5. Alternatives au glyphosate pour le désherbage: les brûleurs thermiques.

Leave a comment: